de la dite incompétence des travailleurs sociaux

De la dite incompétence des travailleurs sociaux Un soupçon… Depuis quelques temps, des affaires graves d'abus sexuels commis sur des enfants, conduisent certains à s'interroger sur l'efficacité des mesures médico-sociales et éducatives articulées à la protection de l'enfance. On peut en venir ainsi à douter de la compétence, voire de l'utilité des travailleurs sociaux qui conduisent ces mesures, comme cela transpire parfois dans certains articles de presse. C'est ce qui s'est passé à Angers, lors du démantèlement du « réseau de pédophilie », quand on a découvert que des enfants ont continué...Lire la suite

De quoi suis-je fait. À propos de la parution Des noms-du-père de Jacques Lacan Paris, Seuil, 2005.

Jean Allouch / SI.IR. / p. . De quoi suis-je fait ? À propos de la parution Des noms-du-père de Jacques Lacan 1 De quoi suis-je fait ? Les réponses n'ont pas manqué, depuis la nuit des temps, à commencer par celle-ci : d'une glaise, divinement façonnée. D'atomes, disait-on ailleurs. Ou, pour aller encore dans d'autres contrées, d'illusions. Mais une réponse aujourd'hui domine les esprits, tout au moins en Occident : je suis fait de deux substances, l'une, l'étendue, l'autre pensante ; autrement dit de corps et d'âme. Oui, il se pourrait que l'âme n'ait plus tant bonne presse. Ce n'est pas...Lire la suite

Le comité de Vigilance des CMPP de l’Ouest depuis un an.

Le comité de Vigilance des CMPP de l'Ouest depuis un an. Nous avons multiplié les rencontres et les réflexions auprès des collègues et des institutions sur le plan Régional et National et constitués avec d'autres une coordination Ouest. Nous avons rencontré des élus et responsables politiques de tous bords. Ces derniers se sont le plus souvent montrés accueillants, attentifs et surpris de nos observations toujours argumentées d'exemples quotidiens, simples et clairs. Chacun s'est montré même concerné. En sortant, nous nous sentions presque entendus. Aucun diable n'est sorti d'aucune boîte...Lire la suite

Intervention du Ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy au 7e Forum des Psys

Samedi 5 février s'est tenu à la Maison de la Mutualitéle 7e Forum des Psy . Au cours de ce forum de nombreux intervenants de qualité ont débattu sur le thème du "Secret" : Catherine Clément, Maitre Thierry Levy, Edwy Plenel, le juge Fayol-Noireterre ,Bernard Henri Levy, et le Ministre de la Santé qui a clos la réunion sous les applaudissements du public. Vous pouvez écouter cette intervention en téléchargeant ce fichier MP3. Le temps de téléchargement dépend de votre type de connexion (téléphonique normale, ADSL ou cable) S'agissant du cable comptez 2Mn c'est le plus rapide; Si nous en...Lire la suite

Adieu à Jacques Derrida

Résumé : Cet article est un hommage à Jacques Derrida, décédé en octobre 2004 à Paris. Partant d'une émouvante allocution intitulée Adieu prononcée par le philosophe à l'occasion de la cérémonie funèbre de son ami et maître à penser Emmanuel Lévinas, en 1995, au cimetière de Pantin, il s'agit de poursuivre certaines affinités entre ces deux grands représentants de la philosophie contemporaine, ainsi que de réfléchir sur la richesse et l'importance des contributions de Derrida pour le champ psychanalytique . Le moment des obsèques d'Emmanuel Lévinas était arrivé. Jacques Derrida, les larmes...Lire la suite

la psychiatrie violentée

La Psychiatrie violentée Le drame de Pau a donné lieu à une médiatisation de la situation de la psychiatrie. Le ministre de la santé s'est mobilisé de façon remarquable sans doute pour ne pas reproduire l'erreur coupable de son prédécesseur face à la catastrophe sanitaire de la canicule. Sans doute aussi en réaction à l'horreur de ce double meurtre. On l'a vu en urgence réunir un dimanche les syndicats, puis retrouver les frissons d'une garde à l'hôpital psychiatrique. Spectacle ! Cependant, l'annonce immédiate de certaines mesures caressent l'opinion dans le sens du poil, et chercheraient à...Lire la suite

Sur un fil

Sur un Fil 6 Comment l'appeler, ce fichu amendement ? Accoyer ? Mattéi ? Dubernard ? 18 quater ? (quoi taire ?) Article 52 de la Loi de Santé Publique (dernière appellation officielle) chaque nom marque un tournant, une hypothèse, un rapport de force, un moment du débat. Il n'est pas dans mon propos, pour l'instant, d'articuler chacun de ces temps, mais il est clair que c'est en particulier dans l'analyse datée du contenu du site oedipe: Forum «petit journal», la lettre «oedipe info» ainsi que les vidéos, que les chercheurs puiseront une part importante du matériel dont ils auront besoin...Lire la suite

Georges Lanteri-Laura

Georges Lanteri-Laura Jean Allouch / Hommage à Georges Lanteri-Laura / Paris, Centre hospitalier Sainte Anne / 20 11 2004 / p. . Georges Lanteri-Laura Contribution à la journée d'hommage tenue à l'hôpital Sainte Anne le 20 novembre 2004 sous l'égide de la Société internationale d'histoire de la psychiatrie et de la psychanalyse et de Mme le Dr. M. Gros, chez de service à l'hôpital Esquirol. Sont également intervenus : Yves Thoret, Jacques Arveiller, Jean Garrabé, Jean-Pierre Wahl, Élisabeth Roudinesco, Jacques Postel, Pierre Bailly-Salin. Séances présidées par Martine Gros et René Major...Lire la suite

Le bébé neid

Je lis un peu tard peut-être un article de L. Le Vaguerèse. J'en tire un argument pour nommer une actualité clinique, brûlante et tellement étonnante. Qui aurait cru que le mouvement féministe produirait ces effets. Je m'en tiendrais à la « visée de l'égalité entre hommes et femmes » qui semble orienter l'évolution de notre culture. Bien sur qu'il y a des combats terribles à mener encore dans le monde du travail et le monde des responsabilités politiques, mais j'aimerai y relier un effet de la clinique actuelle. Ainsi, dans cet article, l'auteur déclare « grâce à un léger déplacement, cette...Lire la suite

Encore un forfait politique

Encore un forfait politique Dans l'oubli de la valeur humaine de la folie Dans l'oubli de l'importance de la rencontre avec la folie pour qu'un processus d'humanisation réciproque soit possible Les politiques publiques ont naguère disjoint lieu de vie et lieu de soin. Des lieux de soin ont été fermés. Ils étaient des lieux d'accueil et d'hébergement pour des personnes en difficulté d'existence. Un forfait a été imposé pour séjourner dans les lieux de soin visant à dissuader ceux qui étaient réputés abuser de la collectivité alors qu'ils y survivaient sans y être véritablement… Les politiques...Lire la suite

Pages