judith Butler

Au sujet de l'oeuvre de Judith Butler par M. Larivière

Le texte de Michael Larivière introduit une série dans laquelle l'auteur se propose de présenter sa réflexion et ses questions autour de l'oeuvre de Judith Butler, auteur de référence sur la question du genre et dont la pensée se révèle particulièrement ardue et polémique. D'autres textes suivront donc au fil de l'été. Nous attendons vos commentaires, remarques réflexions que vous pouvez proposer à publication en vous rendant sur la page correspondante du site LLV « Those who are deemed « unreal » nevertheless lay hold of the real, a laying hold that happens in concert, and a vital...Lire la suite
Freud , Dora et l'hystérie, ou de l'intellect à l'émotion

Renato Mezan, Ben alors… Tout ça pour ça ?! Freud, Dora et l’hystérie

Renato Mezan, Ben alors… Tout ça pour ça ?! Freud, Dora et l’hystérie, ou de l’intellect à l’émotion, Ithaque 2019, 79 pages, 10 euros par Annie Franck Par ce petit livre subtil, publié chez cet éditeur d’ouvrages toujours de grande qualité, nous partageons pour un temps le plus vivant de la recherche freudienne, dans ses difficultés et ses remaniements, ses cheminements au travers des résistances intimes de Freud. Comment celui-ci a-t-il pu frayer de nouvelles voies pour penser la question du transfert sur laquelle il a précisément buté dans la cure de Dora ? Comment cette question cruciale...Lire la suite
Notre dame

Notre-Dame phallique n’est plus S.Freud/J.Allouch

Salut Laurent, Freud a perdu l’Œdipe, je veux dire l’adresse de ton site… Je reçois à l’instant un texte de lui, car, me fait-il savoir, commençant par A, mon nom figure en premier dans la liste des analystes français qu’il tient soigneusement à jour. Il précise aussi qu’ayant atteint le 6 mai dernier l’âge très respectable de 163 ans il n’est pas très à l’aise avec Internet et ne parvient pas à y trouver l’adresse du site Œdipe. Je m’empresse de te transmettre sa lettre sans en changer une virgule. Bien à toi, Jean Allouch Notre-Dame phallique n’est plus Bien que juif incroyant, les flammes...Lire la suite

Internet et paranoïsation des rapports sociaux.(2002!)

En remuant quelques vieux papiers j'ai retrouvé ce texte qui date quand même de 2002. Cela faisait déjà un certain temps qu'oedipe était sur la toile après l'avoir été pendant 10 ans! sur le Minitel et que je me faisait moquer par tous ceux encore nombreux à l'époque qui pensaient qu'internet serait un truc passager, un gadget en quelque sorte, et que je me faisait traiter de tous les noms par ceux qui disaient que je voulait faire de la psychanalyse sur internet ou tout simplement qui m'ignoraient superbement.; Donc, ce texte date de 17 ans. Je le trouve pas si mal. Il a un peu vieillit mais...Lire la suite

On vote dans les librairies

Chers amis, On vote dans les librairies : à Perpignan à la Librairie Torcatis en compagnie de son responsable Monsieur Coste à Marseille avec notre collègue Claire Boedts dans la librairie "L'Odeur du temps" à Lille dans la librairie Le Furet. Erik Loose avec sa jeune stagiaire en train de voter Les psychanalystes Darian Leader de Londres et Daisuke Fukuda de Tokyo votent à Lille pour le prix Oedipe On vote aussi à Paris à la Terrasse de Gutenberg Et sur Facebook à la librairie "Mollat" Bordeaux Vous aussi envoyez-nous des photos dans les librairies participantes ! une manière de participer...Lire la suite

à propos de Léon Grinberg et de son livre : Qui a peur du(contre) transfert?

Du danger ou de la richesse de collaborer avec son analyste en dehors de son analyse à partir de la lecture de Qui a peur du (contre-)transfert ? Transfert, contre-transfert et contre-identification projective dans la technique psychanalytique León Grinberg Les Éditions Ithaque, Paris, 2018 textes choisis, traduits et préfacés par Jean-Michel Assan Prado de Oliveira Récemment j’ai étudié en partie une situation où un analysant cosignait avec son analyste en cours de leur analyse. Ce fut le cas de Masud Khan et Winnicott [1] . D’autres situations d’une collaboration intime entre analyste et...Lire la suite
Françoise Dolto jeune

Aux origines de Françoise Dolto

Aux origines de Françoise Dolto Jacques Sédat [1] La dernière fois que j’ai rencontré Françoise Dolto, c’était à la fin de sa vie, lors d’un dîner chez les Rosolato. Catherine était présente elle aussi. J’étais assis à côté de Françoise, elle respirait à l’aide d’une bouteille à oxygène. Mais un sentiment profond de sérénité et de sécurité émanait d’elle. Cinquante ans plus tôt, lors d’une soirée chez Marie Bonaparte, à Saint-Cloud, F. Dolto fait la rencontre de Melanie Klein qui est venue présenter un cas d’enfant. Voici ce qu’elle écrit après cette soirée : « Je me suis dit : ce n’est pas...Lire la suite
Patrick Chemla

Se former à la rencontre, du protocole à l’être avec

Intervention au COLLOQUE DE L’AMPI ( Association Méditerranéenne de Psychothérapie Institutionnelle. ) 2018 « Se former à la rencontre, du protocole à l’être avec » [1] « le schizophrène crie le silence pour naitre au simulacre : sa seule chance de survie. Peut-on créer des lieux qui l’accueillent ; des lieux autres que la Mort, que les musées de la Mort. Comment vivre « avec » ? L’engagement dans l’espace de la rencontre transférentielle Le titre du colloque indique un acte de résistance, et le désir d’une formation qui soit à la hauteur des enjeux de la rencontre, de « l’être avec ». On...Lire la suite
Gilets Jaunes

Face à la foule, aux images, aux réseaux dits sociaux.

Face à la foule, aux images, aux réseaux dits sociaux. Ce qui est manifeste dans une foule, c’est qu’elle est à la fois unie et qu’elle ne pense pas. Elle réagit dans un mouvement à la fois effrayant, émouvant et même envoûtant. Pour avoir il y a un demi-siècle participé jeune étudiant à ce que l’on appelle le mouvement de Mai 68, j’ai pu observer ces phénomènes de près, constater qu’une assemblée pouvait se prononcer le matin dans un sens et le soir dans l’autre, que des petits groupes pouvaient manipuler une foule. Qu’il était bien difficile de continuer à penser sans répéter bêtement des...Lire la suite
Grande Traversée. Moi, Sigmund Freud

Moi, Sigmund Freud 3eme épisode: L'Ombilic des rêves

https://www.franceculture.fr/emissions/grande-traversee-moi-sigmund-freud/lombilic-des-reves 1900, Freud fait une entrée fracassante dans le XXe siècle. Il propose un modèle du psychisme humain assez proche du principe de l’iceberg. Sous le conscient émergé et le préconscient affleurant à la surface, l’inconscient rôde au fond de l’océan. Une série documentaire produite par Christine Lecerf réalisée par Julie Beressi Freud pressent que le rêve constitue la “voie royale” vers la connaissance de l’inconscient. Dans une longue correspondance intime et savante avec Wilhelm Fliess, un ami oto-...Lire la suite

Pages