"Se faire le zéro en place de la femme" à propos du livre de Philippe Lacadée, Robert Walser, Le promeneur ironique

le livre de Philippe Lacadée, Robert Walser, Le promeneur ironique m’a paru d’un enseignement précieux à plusieurs titres : d’abord pour situer Walser comme paradigme de ce qu’il faut bien désigner comme une certaine position autistique ; ensuite par les résonnances qu’il peut provoquer dans notre clinique quotidienne. Ce qu’il m’en reste c'est enfin le sentiment d’une logique à l’œuvre dans le trajet de Walser, logique que je voudrais tenter de restituer. Un « zéro tout rond ». Nous sommes d’emblée et tout du long face aux problèmes les plus cruciaux de la reprise pour Lacan de la logique de...Lire la suite

"Psychanalystes en devenir, les constructions d'une clinique" Ignacio Garate Martinez et Al.

Il y a des livres dont on dévore les pages, le livre d’Ignacio Garate Martinez publié chez Encre Marine commence par une énigme, celui de découper les pages pour mieux s’en nourrir. Au-delà du choix esthétique, les livres de chez Encre Marine nous invitent à retrouver le plaisir des anciens livres. Ces livres déjà nous imposent de prendre le temps. Lorsqu’on parcourt ces 125 pages on a le sentiment que finalement il est là le meilleur écho possible dans cette guerre acharnée contre la psychanalyse. De la clinique, et des auteurs tous humbles. Sorti en mai 2010, ce livre est passé hélas assez...Lire la suite

Le fichage des patients(et autres déviants) en psychiatrie

LE FICHAGE DES PATIENTS (et autres déviants…) EN PSYCHIATRIE Cet article est paru initialement dans la « Lettre de Psychiatrie Française » publication du Syndicat des Psychiatres Français. Dr Olivier LABOURET 6 Quand le contrôle perd le contrôle Les quatre grands domaines du fichage On ne peut aborder la problématique du fichage en psychiatrie, sans la replacer dans la logique à l’œuvre dans l’ensemble de la société française - sinon mondiale - aujourd’hui, où de nouvelles technologies de contrôle social se développent, au risque, paradoxalement, d’échapper à tout contrôle citoyen. Le fait...Lire la suite

Le Carnet d'addresse fait sa révolution !

Le Carnet d'addresse fait sa révolution ! Nous y pensions depuis longtemps, les changements constants de l’Internet nous y invitent. Désormais vous pouvez inscrire sur le carnet d’adresses votre parcours professionnel ainsi que vos activités d’enseignement. Vous pouvez également mettre en ligne vos articles en format pdf. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, ajouter votre photo (jpg) L’adresse de votre cabinet apparaît sur un plan et vous pouvez indiquer vos jours de consultations ainsi que les meilleures façons de vous joindre. Comment faire ? : - Rendez-vous sur le site oedipe.org. Sur...Lire la suite

complément à l'ouvrage "L'ENFANT ET SES TRAUMATISMES"

Pierre Kammerer a bien voulu nous confier ce complément à son ouvrage « L’enfant et ses traumatismes » qui constitue une forme de réponse à certaines des observations que j’ai formulé lors de mon commentaire de son ouvrage. Je tiens ici à l’en remercier. P.Kammerer a présenté ce travail lors d’une rencontre organisée par l’association « Les ateliers de Psychanalyse » LLV L’ENFANT ET SES TRAUMATISMES Quand trop de réel sature la cure : Règle d’abstinence et Loi Symbolique Un point de débat pour notre séance : Les actes de l’analyste à l’extérieur des séances, actes que j’ai posés en fonction...Lire la suite

Pourquoi nous n'aimons pas la démocratie ? Myriam Revault D'Allones par Frédéric Rousseau

/ 16/07/10 POURQUOI NOUS N'AIMONS PAS LA DEMOCRATIE Myriam Revault d'Allonnes Ed. du Seuil 2010 Paris 41 Dans un court ouvrage au style incisif, Myriam Revault d'Allonnes aborde cette question en philosophe. Elle nous parle d'abord de cette « condition déceptive de l'homme démocratique » : Dès l'avènement de la démocratie, la société se trouve confrontée à la « dissolution des repères de la certitude ». L'homme y fait « l'épreuve d'une indétermination dernière, quant au fondement du pouvoir, de la Loi et du Savoir et au fondement de la relation de l'un avec l'autre…. » 43 . Cette incertitude...Lire la suite

Decret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute

Le 14 juin 2010 le lien vers le texte officiel :Lire la suite

Quel accueil pour ceux qui ont une âme en souffrance

Quel accueil pour ceux qui ont une âme en souffrance ? Un projet de loi est en cours d’élaboration, il concerne une « psychiatrie » sans consentement. Par un glissement sémantique dont il n’y a pas à être dupe on passe de l’idée de « soins » sous contrainte à « soins » sans consentement. Bel oxymore qui ne peut que nous conduire à interroger l’éthique du législateur et de qui le sollicite. Ainsi il serait dorénavant possible, si cette loi venait à être promulguée, de prodiguer des « soins » sans le consentement du patient en le maintenant à son domicile. L’évaluation de la situation se...Lire la suite

Bravo !

Bravo ! Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), a salué mardi la parution au Journal officiel d'un décret réglementant la profession de psychothérapeute, y voyant "une avancée considérable" après "11 ans d'un parcours du combattant". Après quoi , de belles âmes diront que personne n’est content ni de la loi ni du décret qui l’accompagne et qui est finalement paru au Journal Officiel. Eh bien, ces commentateurs auront tort car il y a au moins un homme heureux dans cette affaire c’est Bernard Accoyer. Mais de quoi Bernard Accoyer, numéro 2 de l’UMP, est-il satisfait ? Il...Lire la suite

Décret concernant l'usage du titre de psychothérapeute

Dimanche 23 mai 2010 Décret n°2010-534 du 20 mai 2010 JORF n°0117 du 22 mai 2010 page 9448 texte n° 24 DECRET Décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l'usage du titre de psychothérapeute NOR: SASP1011132D Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de la santé et des sports et de la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche Vu le code de l'action sociale et des familles ;Vu le code de l'éducation ;Vu le code de la santé publique ;Vu la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 modifiée portant diverses dispositions d'ordre social, notamment son article 44 ;Vu la loi n° 2000-...Lire la suite

Pages