attestation

— ATTESTATION — Vu les articles 52 de la loi n° 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, et 91 de la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, Vu le décret n° 2010-534 du 20 mai 2010 relatif à l’usage du titre de psychothérapeute, Vu l’arrêté du 8 juin 2010 relatif à la formation en psychopathologie clinique conduisant au titre de psychothérapeute, Vu l’arrêté du 9 juin 2010 relatif aux demandes d’inscription au registre national des psychothérapeutes, Vu en particulier la demande,...Lire la suite

Tous enfermés dehors

Tous enfermés dehors A quelques jours de la discussion à l'assemblée nationale, en séance publique, du projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l'objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge, il nous a paru nécessaire de revenir sur le contexte idéologique dans lequel, depuis quelques années, s'insère tout un ensemble de dispositifs réglementaires tendant à transformer le sujet de la démocratie en individu à risque dont il s'agit de contrôler les moindres écarts de conduite. Dans ce projet de loi dont la visée sécuritaire avance...Lire la suite

Une ouverture éclair sur Jacques Lacan

Une ouverture éclair sur Jacques Lacan Sur le Portrait silencieux de Jacques Lacan de Claude Jaeglé (Paris, Puf, 2010) S’il est un écrit qui devrait un jour servir de préface à une encore improbable édition critique des Œuvres complètes de Jacques Lacan, ce serait celui-ci. En cent cinquante brèves pages, voici la plus appliquée des introductions. « Introduction », qu’est-ce à dire ? Que l’on ne lit plus Lacan de la même façon après avoir pris acte du Portrait silencieux qu’en fait Claude Jaeglé. Et notamment ceci : on est désormais averti qu’il est exclu d’entendre Lacan sans écouter les...Lire la suite

Du suicide des uns aux suicides des autres

Du suicide des uns aux suicides des autres Un vendeur de fruits et légumes tunisien, Mohamed Bouazizi, 26 ans, s'immole par le feu et c'est tout un pays qui s'embrasse. Ce geste définitif a été avec celui d'autres qui ont suivi le révélateur d'un désespoir collectif qui s'est transformé en trouvant une issue politique : un régime policier est tombé, un système mafieux incestueux, celui d'une famille de Borgia tunisiens, a trouvé sa limite à une jouissance qui semblait infinie. En Tunisie, comme Jan Palach en Tchécoslovaquie en 1968, l’acte suicidaire a été entendu dans toute sa portée d’...Lire la suite

"Se faire le zéro en place de la femme" à propos du livre de Philippe Lacadée, Robert Walser, Le promeneur ironique

le livre de Philippe Lacadée, Robert Walser, Le promeneur ironique m’a paru d’un enseignement précieux à plusieurs titres : d’abord pour situer Walser comme paradigme de ce qu’il faut bien désigner comme une certaine position autistique ; ensuite par les résonnances qu’il peut provoquer dans notre clinique quotidienne. Ce qu’il m’en reste c'est enfin le sentiment d’une logique à l’œuvre dans le trajet de Walser, logique que je voudrais tenter de restituer. Un « zéro tout rond ». Nous sommes d’emblée et tout du long face aux problèmes les plus cruciaux de la reprise pour Lacan de la logique de...Lire la suite

"Psychanalystes en devenir, les constructions d'une clinique" Ignacio Garate Martinez et Al.

Il y a des livres dont on dévore les pages, le livre d’Ignacio Garate Martinez publié chez Encre Marine commence par une énigme, celui de découper les pages pour mieux s’en nourrir. Au-delà du choix esthétique, les livres de chez Encre Marine nous invitent à retrouver le plaisir des anciens livres. Ces livres déjà nous imposent de prendre le temps. Lorsqu’on parcourt ces 125 pages on a le sentiment que finalement il est là le meilleur écho possible dans cette guerre acharnée contre la psychanalyse. De la clinique, et des auteurs tous humbles. Sorti en mai 2010, ce livre est passé hélas assez...Lire la suite

Le fichage des patients(et autres déviants) en psychiatrie

LE FICHAGE DES PATIENTS (et autres déviants…) EN PSYCHIATRIE Cet article est paru initialement dans la « Lettre de Psychiatrie Française » publication du Syndicat des Psychiatres Français. Dr Olivier LABOURET 6 Quand le contrôle perd le contrôle Les quatre grands domaines du fichage On ne peut aborder la problématique du fichage en psychiatrie, sans la replacer dans la logique à l’œuvre dans l’ensemble de la société française - sinon mondiale - aujourd’hui, où de nouvelles technologies de contrôle social se développent, au risque, paradoxalement, d’échapper à tout contrôle citoyen. Le fait...Lire la suite

Le Carnet d'addresse fait sa révolution !

Le Carnet d'addresse fait sa révolution ! Nous y pensions depuis longtemps, les changements constants de l’Internet nous y invitent. Désormais vous pouvez inscrire sur le carnet d’adresses votre parcours professionnel ainsi que vos activités d’enseignement. Vous pouvez également mettre en ligne vos articles en format pdf. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, ajouter votre photo (jpg) L’adresse de votre cabinet apparaît sur un plan et vous pouvez indiquer vos jours de consultations ainsi que les meilleures façons de vous joindre. Comment faire ? : - Rendez-vous sur le site oedipe.org. Sur...Lire la suite

complément à l'ouvrage "L'ENFANT ET SES TRAUMATISMES"

Pierre Kammerer a bien voulu nous confier ce complément à son ouvrage « L’enfant et ses traumatismes » qui constitue une forme de réponse à certaines des observations que j’ai formulé lors de mon commentaire de son ouvrage. Je tiens ici à l’en remercier. P.Kammerer a présenté ce travail lors d’une rencontre organisée par l’association « Les ateliers de Psychanalyse » LLV L’ENFANT ET SES TRAUMATISMES Quand trop de réel sature la cure : Règle d’abstinence et Loi Symbolique Un point de débat pour notre séance : Les actes de l’analyste à l’extérieur des séances, actes que j’ai posés en fonction...Lire la suite

Pourquoi nous n'aimons pas la démocratie ? Myriam Revault D'Allones par Frédéric Rousseau

/ 16/07/10 POURQUOI NOUS N'AIMONS PAS LA DEMOCRATIE Myriam Revault d'Allonnes Ed. du Seuil 2010 Paris 41 Dans un court ouvrage au style incisif, Myriam Revault d'Allonnes aborde cette question en philosophe. Elle nous parle d'abord de cette « condition déceptive de l'homme démocratique » : Dès l'avènement de la démocratie, la société se trouve confrontée à la « dissolution des repères de la certitude ». L'homme y fait « l'épreuve d'une indétermination dernière, quant au fondement du pouvoir, de la Loi et du Savoir et au fondement de la relation de l'un avec l'autre…. » 43 . Cette incertitude...Lire la suite

Pages