Théatre

Une maison de poupée “Je ne peux plus me contenter de ce que disent les gens et de ce qu’on trouve dans les livres. Je dois réfléchir toute seule et essayer d’y voir clair.” La pièce « Une maison de poupée » est sans doute la plus connue et également la plus jouée d’Henrik Ibsen. Son héroïne, Nora, passe pour être la figure emblématique de la femme qui, prenant conscience de l’aliénation dans laquelle elle semble au début de la pièce se complaire, se libère du joug du paternalisme qu’elle subit et prend le risque de penser par elle-même, et en paye le prix. Elle quitte le foyer...
Médée
« Médée » Mise en scène de Médée de Sénèque par Zakaria Gouram au théâtre des Amandiers à Nanterre jusqu’au 8 juin, à 20h 30 Avec Marie Payen, Jauris Casanova, Etienne Fague, Laurent Bur, Martine Vandeville, Dramaturgie Leïla Adham Scénographie Muriel Bétrancourt, Costumes Karine Vintache, Lumières Bruno Brinas, Travail du clown Julien Cottereau Olivier Py, auteur dramatique et directeur du théâtre de l’Odéon met en scène l’intégralité de L'Orestie du poète grec Eschyle du 15 mai au 21 juin (le spectacle dure 5 heures). Il y fera chanter les chœurs en grec. Voici ce qu’il dit de ces...
Falstafe de Valère Novarina d'après Shakespeare
« Falstafe, d’après Henri IV de Shakespeare au Palais de Chaillot. » Un spectacle rutilant de mille couleurs se donne dans la salle Jean Vilar du Palais de Chaillot jusqu’au 5 avril. Il y a la truculence de Shakespeare qui s’est amusé à montrer deux intrigues complémentaires. D’une part, le triste roi usurpateur, Henri IV, rival factieux de la lignée des Plantagenêt, responsable de la éposition du souverain légitime Richard II, et commanditaire implicite de sa mort. D’autre part, la kermesse insouciante où le jeune dauphin, Henry dit Prince Hal, passe ses nuits à festoyer dans les...
Victor ou les Enfants au pouvoir. Roger Vitrac- Théâtre Antoine - Paris Le Théâtre surréaliste Quarante ans après la révélation de cette pièce au grand public par Jean Anouilh, assurant le succès posthume de Roger Vitrac, nous redécouvrons avec bonheur et grâce à Alain Sachs, le théâtre surréaliste. Cette pièce en est un chef-d'œuvre, même si le mot aurait déplu à Antonin Artaud, coéquipier de Vitrac dans cette grande affaire de révolutionner le théâtre occidental de l’époque. Ils ont tous deux créé le Théâtre Alfred Jarry, en 1927, au moment de leur rupture avec André Breton...
Passion selon Jean Antonio Tarantino Théâtre National de la Colline Jusqu’au 21 octobre 2007 Paris Le théâtre de la Colline nous offre en cet automne 2007, un bien curieux texte d’Antonio Tarantino, dramaturge italien. « Qui suis-je qui suis-je ? Qui suis-je hein qui suis-je qui suis-je je suis moi hein que je suis moi hein hein hein que je suis moi ? » Premières paroles de Moi-Lui, un des deux protagonistes de la pièce, que Sophie Loucachevsky, la metteuse en scène, a pris le parti de nous faire entendre dans le noir. Premières paroles qui se diffusent dans l’espace ; celles d’un homme ?...
L’acte inconnu Texte et mise en scène Valère Novarina Théâtre de la Colline à Paris Jusqu’au 10 octobre Comme toujours Valère Novarina joue avec les mots en virtuose. Mais ici, metteur en scène d’une comédie amère, il joue aussi avec les « corps » ; corps des acteurs, corps des objets. Ce spectacle éminemment politique est vivifiant, il réanime nos esprits anesthésiés et nos chairs tétanisées par les haut-parleurs du pouvoir. Non ! L’homme n’est pas qu’un conglomérat de molécules. Non ! Pour se définir l’homme ne saurait répondre à un questionnaire préétabli, celui...
avignon/René Char
Ce jeudi 10 mai, Hortense Archambault et Vincent Baudriller, directeurs, ont présenté le Festival d’Avignon 2007… aux Avignonnais ! La soirée est introduite par ces mots de René Char : « L’acte est vierge même répété », mots graphiés par Laurent P. Berger — le scénographe de Frédéric Fisbach, artiste associé — sur la couverture du programme. René Char — dont on fête le centiversaire de naissance — sera à l’honneur avec Feuillets d'Hypnos dans La Cour, Claire à Benoît XII, une exposition à l’Hôtel Campredon, une émission de France Culture au Musée Calvet et René Char, nom de guerre Alexandre...
avignon/René Char
Ce jeudi 10 mai, Hortense Archambault et Vincent Baudriller, directeurs, ont présenté le Festival d’Avignon 2007… aux Avignonnais ! La soirée est introduite par ces mots de René Char : « L’acte est vierge même répété », mots graphiés par Laurent P. Berger — le scénographe de Frédéric Fisbach, artiste associé — sur la couverture du programme. René Char — dont on fête le centiversaire de naissance — sera à l’honneur avec Feuillets d'Hypnos dans La Cour, Claire à Benoît XII, une exposition à l’Hôtel Campredon, une émission de France Culture au Musée Calvet et René Char, nom de guerre Alexandre...
Un grand moment … Un grand moment que nous offre à nouveau Enzo Cormann. Quand tout y est, un texte, une mise en scène, une direction d’acteur et deux actrices formidables on est vraiment au théâtre et c’est l’émotion. Le plaisir du texte, du dire, du jeu, des situations… Une fois encore je suis enthousiasmée par L'autre comme je l’avais été par La révolte des Anges saisissante rencontre entre Chet Baker, Bernard-Marie Koltès et Jean-Michel Basquiat, montée, il y a deux saisons, aussi à la Colline. Cette fois c’est de femmes dont il s’agit ; c’est la place laissée vide par un homme qui est à...
Un grand moment … Un grand moment que nous offre à nouveau Enzo Cormann. Quand tout y est, un texte, une mise en scène, une direction d’acteur et deux actrices formidables on est vraiment au théâtre et c’est l’émotion. Le plaisir du texte, du dire, du jeu, des situations… Une fois encore je suis enthousiasmée par L'autre comme je l’avais été par La révolte des Anges saisissante rencontre entre Chet Baker, Bernard-Marie Koltès et Jean-Michel Basquiat, montée, il y a deux saisons, aussi à la Colline. Cette fois c’est de femmes dont il s’agit ; c’est la place laissée vide par un homme qui est à...

Pages