Dates:
Samedi, janvier 30, 2021 (Jour entier) - Dimanche, janvier 31, 2021 (Jour entier)

Adresse

25 rue des Jeuneurs
75002 PARIS
France
Adresse du site Web: Organisateur(s) du congrès:
RPH-École de psychanalyse
email: contact:

Inscription par courrier (adresse disponible sur la plaquette) ou sur le site du RPH https://www.rphweb.fr/details-journee+d+etude+neurosciences+et+psychanalyse+un+partenariat+possible-544.html

Déroulement:

Programme Journée d’étude « Neurosciences et psychanalyse : un partenariat possible ». MATINEE : Ouverture : Docteur Fernando de Amorim, psychanalyste, 9h30 – 9h45 Intervention n°1 : Professeur Frédéric Clarençon, neuroradiologue : Neuroradiologie interventionnelle : un peu plus qu’une histoire de tuyaux…. 9h45-10H05 Intervention n°2 : Fairouz Nemraoui, psychothérapeute, doctorante : La clinique du partenariat. 10h05-10H20 Intervention n°3 : Docteur Lydia Chougar, neuroradiologue : La neuroimagerie, un moyen d’exploration du cerveau. 10H20-10H40 Discussion 10h40 – 11h10 Pause : 11h10-11H30 Intervention n°4 : Marine Bontemps, psychothérapeute, doctorante : Ce que la psychanalyse gagne à s'inscrire dans la voie de la science. 11h30-11h45 Intervention n°5 : Professeur Damien Galanaud, neuroradiologue : Quels sont les intérêts de réaliser une imagerie pronostique pour les patients dans le coma ? 11h45-12h05 Discussion 12h05-12h30 Discutant de la matinée : Ouarda Ferlicot, psychanalyste. APRES-MIDI : Intervention n°6 : Docteur Elise Mathy, onco-endocrinologue : Se réapproprier et aimer à nouveau son corps après un handicap acquis. 14h30-14h50 Intervention n°7 : Alexis Pochez, psychothérapeute, doctorant : Neurosciences et temps d’écran : argument pour la castration symbolique parentale. 14h50-15h05 Discussion 15h05-15H35 Pause 15h35-15h45 Intervention n°8 : Docteur Eric Gibert, rhumatologue : Intérêt de la pratique de l’hypnose dans les gestes interventionnels en neuroradiologie. 15H45-16H05 Intervention n°9 : Docteur Patrick Belamich, psychiatre : Neurosciences, psychanalyse et CMPP. 16H05-16H25 Discussion et mot de la fin 16h25-17H00 Discutant de l’après-midi : Docteur Julie Mortimore, psychothérapeute. Modérateur de la journée : Matthieu Julian, psychothérapeute, doctorant. Clôture de la journée. Argumentaire : Les neurosciences s’intéressent au système nerveux, la psychanalyse étudie le psychisme humain. Deux disciplines différentes, un point commun : l’être parlant, doté d’un cerveau et d'un désir inconscient. Freud, inventeur de la psychanalyse, a lui-même commencé sa carrière en tant que neurologue. Aujourd’hui, pour être psychanalyste, il n’est pas nécessaire de passer par la formation neurologique. Pour autant, ces deux disciplines, neurosciences et psychanalyse, se rencontrent car toutes deux travaillent avec l’être parlant : par l’étude du cerveau pour les premiers, par celle du désir inconscient pour les seconds. Spécialistes du cerveau et psychanalystes peuvent être amenés à recevoir les mêmes patients, d’où l’importance de cultiver un travail en partenariat, respectueux des spécificités de chaque domaine d’expertise. Corps, organisme, chances de réveil, récupération, rechutes, résistances, plasticité cérébrale : à partir des interventions de médecins et des cliniciens membres du RPH, nous verrons au cours de cette journée d’études comment psychanalyse et neurosciences peuvent s’allier pour une meilleure prise en charge du patient. Cette journée s’inscrit dans l’esprit du travail en partenariat, par lequel chaque spécialiste travaille de concert avec l’autre. TARIF : 40€ et 15€ pour étudiants

Les neurosciences s’intéressent au système nerveux, la psychanalyse étudie le psychisme humain. Deux disciplines différentes, un point commun : l’être parlant, doté d’un cerveau et d’un désir inconscient. Freud, inventeur de la psychanalyse, a lui-même commencé sa carrière en tant que neurologue. Aujourd’hui, pour être psychanalyste, il n’est pas nécessaire de passer par la formation neurologique. Pour autant, ces deux disciplines, neurosciences et psychanalyse, se rencontrent car toutes deux travaillent avec l’être parlant : par l’étude du cerveau pour les premiers, par celle du désir inconscient pour les seconds. Spécialistes du cerveau et psychanalystes peuvent être amenés à recevoir les mêmes patients, d’où l’importance de cultiver un travail en partenariat, respectueux des spécificités de chaque domaine d’expertise. Corps, organisme, chances de réveil, récupération, rechutes, résistances, plasticité cérébrale : à partir des interventions de médecins et des cliniciens membres du RPH, nous verrons au cours de cette journée d’études comment psychanalyse et neurosciences peuvent s’allier pour une meilleure prise en charge du patient. Cette journée s’inscrit dans l’esprit du travail en partenariat, par lequel chaque spécialiste travaille de concert avec l’autre.