Dates:
Samedi, mars 28, 2020 (Jour entier)

Adresse

25 rue des jeuneurs, salle vinci
75002 paris
France
Adresse du site Web: Organisateur(s) du congrès:
Chloé BLACHERE 06 98 06 77 15 Magali SABATIER 06 45 94 38 35 Jeanne CHAYET 06 26 54 11 60
email: Déroulement:

MATINÉE 09H00 Accueil du public Accueil (9h – 9h30) 9h30 : Ouverture Jeanne CHAYET Psychothérapeute, doctorante à l’Université de Paris X 09h40 : Du symptôme familial au symptôme social Julien FAUGERAS Psychothérapeute, doctorant à l’Université de Paris 10h00 : Conversations psychanalytiques avec l’enfant Ouarda FERLICOT Psychanalyste, doctorante à l’Université de Paris 10h20 : Discussion Modérateur : Fernando de AMORIM Pause (11h00 – 11h20) 11h20 : D’une voix à l’autre Chloé BLACHERE Psychothérapeute, doctorante à l’Université de Paris XIII 11h40 : Place place placera… Jean-Baptiste LEGOUIS Psychothérapeute 12h00 : Discussion Modérateur : Fernando de AMORIM APRÈS-MIDI Déjeuner (12h30 – 14h30) Ouverture de la salle à 14h15 Échanges avec des représentants du RPH (14h15 – 14h30) 14h40 : La logique de la cure et ses techniques dans la clinique infanto-juvénile Matthieu JULIAN Psychothérapeute, doctorant à l’Université Paris Nanterre 15h00 : Laure BAUDIMENT Psychanalyste 15h20 : N’oublions pas l’enseignement de F. Dolto ! Julie MORTIMORE Psychothérapeute, docteur diplômée de l’Université de Paris VII 15h40 : Discussion Modérateur : Fernando de AMORIM 16h20 : Conclusion Milan ANSEL Étudiant à l’Université Paris Nanterre

Le petit Hans, le cas Dominique ou encore Dick sont des figures emblématiques de ce que la psychanalyse a apporté à la clinique infantile. Ces expériences singulières nous invitent à examiner les dispositifs actuels dans le champ de la psychanalyse et ceux à inventer. Lorsqu'une demande de prise en charge concerne un enfant, un adolescent, ou bien même une famille, de quelles façons le clinicien est-il amené à opérer ? À quelles techniques peut-il avoir recours afin de proposer une psychothérapie à un enfant ? De quelle manière conduit-il la cure d’un adolescent, pris dans les remaniements psychiques puissants propres à son âge, tiraillé entre une position de dépendance et un désir d’émancipation ? Instaurer une coopération de travail avec les adultes qui ont la charge de ces jeunes patients paraît indispensable. En partant de l’hypothèse de Jacques Lacan que le symptôme de l’enfant ou de l’adolescent concerne ses parents et plus exactement leurs instances intrapsychiques, quelles propositions cliniques le psychothérapeute ou le psychanalyste peut-il offrir afin de construire une nouvelle voie possible ? Nous verrons comment la psychanalyse peut amener à une rectification subjective pour ces êtres qui composent une famille. Lors de ce trente-huitième colloque, les membres du RPH proposent d’explorer ces questions, en partageant, à cette occasion, la méthode, les techniques et la théorie qui guident leur clinique quotidienne.

Documents PDF