Mai 1968 : Et les psychanalystes dans tout ça ?

Laurent Le Vaguerèse
0

Mai 1968 : Et les psychanalystes dans tout ça ? Le cinquantenaire de Mai 1968 dont tous les médias s’abreuvent de différentes manières me rappelle la nécessité de dire quelques mots à ceux, nombreux à présent, qui n’ont pas vécu leur jeunesse à cette époque et particulièrement à propos de la psychanalyse et des psychanalystes. Il ne me revient pas de faire ici œuvre d’historien mais de rapporter certains éléments, peut-être intéressants, pour les jeunes générations. Les compléments, témoignages etc. qui viendraient compléter de petit mémo seront évidemment les bienvenus. On trouvera sur le site un texte plus complet à cette adresse : http://www.oedipe.org/documents/mai68sommaire  texte paru dans la Revue Internationale d’Histoire de la Psychanalyse en 1992, ainsi que le texte reproduit du « Livre Blanc des Sciences Humaines en Médecine » rédigé par mes soins à partir des travaux de la Commission du même nom.  

De Gaulle en Patron de médecine

gourevitch-aharon-appelfeld. par Fabienne Biegelmann

Fabienne Biégelmann
0

  L'écrivain israélien Aharon Appelfeld est mort le 4 Janvier 2018 en Israël. Il est né en 1932 près de Czernonowitz en Bucovine alors roumaine devenue aujourd'hui ukrainienne. Il est encore un enfant quand éclate la deuxième guerre mondiale, sa mère est tuée et il est déporté avec son père dans un camp de travail en Transnitrie alors qu'il a huit ans. Appelfeld s'évade du camp et survit en errant dans les forêts ukrainiennes puis il arrive en Palestine en 1946.  

Une nouvelle érotique? par Jean Allouch

Jean Allouch
1

Une nouvelle érotique  ? L’affaire Weinstein, entend-on dire un peu partout, aurait été suivie d’une importante lame de fond dont la formule serait : « Les femmes ont pris la parole. » Je voudrais, à ce propos, attirer l’attention sur un point qui ne paraît pas perçu jusqu’à aujourd’hui – tel le mot EUROPE écrit en si grands caractères sur une carte d’Europe qu’on ne le lit pas. D’une ampleur dite inégalée, cette prise de parole est donc centrée sur ladite « affaire » et toutes celles que l’on admet pareillement configurées (sans toutefois y aller voir de trop près). Une scène donc où figurent un homme, une femme et où intervient une certaine relation sexuelle faite d’un pouvoir de l’homme sur la femme reconnu abusif. Soit.

gauguin vahinée