Dates:
Samedi, mai 18, 2019 (Jour entier) - Dimanche, mai 19, 2019 (Jour entier)

Adresse

Le samedi 18 mai : La Salle Colonne, 94 boulevard Auguste Blanqui 75013 Paris
Le dimanche 19 mai : Théâtre de Poche, 75 Boulevard du Montparnasse 75006 Paris
75006 PARIS
France
Adresse du site Web: Organisateur(s) du congrès:
Quelques uns et quelques unes
email: contact:

Mail : lacitedanslapsychanalyse@gmail.com

 

Déroulement:

Programme

Samedi 18 Mai ( Salle Colonne)

10h-10h30 : Ouverture

10h30-12h30 : Papiers psychanalytiques ( PUM, 2000) avec Sidi Askofaré et Jean-Jacques Moscovitz

12h30-14h : Repas

14h-16h : Une psychanalyse, du rébus au rebut (Erès, 2013) avec Alain Abelhauser et David Bernard

16h-16h30 : pause

16h30-18h30 : La Passe (PUM, 2003) avec Christian Fierens et Jérémie Salvadero

18h30 - 20h30 : Cocktail ( 15€)

 

Dimanche 19 mai (Théâtre de Poche)

9h-11h : Lacan, passeur de Marx (Erès, 2010) avec Inès Segré et Jean-Louis Sous

11h-11h30 : Pause

11h30-13h30 : Qu'est-ce que rêver ? (Erès, 2017)avec Louis Sciara et Vanessa Julien

13h30-14h : Conclusion par Pierre Bruno

Le Discours Analytique progresse en proportion des analyses conduites par les psychanalystes qui s’en laissent enseigner. D’où l’intérêt de se lire entre psychanalystes ou avec d’autres qui s’y intéressent, et de débattre. Ces débats dans la psychanalyse et pour la psychanalyse, que nous souhaitons, ne peuvent exister qu’au-delà des associations, là où se situe l’École.

Pierre Bruno a régulièrement fait état, dans son travail, d’une formalisation que nous pourrions ranger sous la rubrique « d’une autre psychanalyse », ainsi qu’il avait intitulé l’un de ses séminaires : parce qu’elle devrait ainsi être toujours « autre » pour qu’elle perdure, mais seul l’avenir le vérifiera.

 Il s’agit ici d’explorer une aventure singulière qui assume et ne recule pas devant des avancées qui ont quelques chances d’avoir un effet sur la conduite des cures.

Profitant des ouvrages qui jalonnent ce travail, nous avons proposé à des collègues qui témoignent ne pas cesser de s’expliquer avec le discours analytique, de lire, commenter, discuter, extraire des thèses, pour entamer des controverses comme il n’en existe plus dans la psychanalyse parfois sclérosée par les pentes institutionnelles et l’entre soi. Parions ensemble que c’est encore possible.

Cinq publications majeures de Pierre Bruno ont été retenus pour cette discussion (cf. le programme). Au-delà de l’œuvre de Pierre Bruno, cette manifestation est l’occasion de prendre la mesure de l’état de santé de la psychanalyse et des thèses éventuellement contradictoires qui en dessinent le champ.

 

 

 

Documents PDF