Dates:
Samedi, juin 5, 2021 (Jour entier)

Adresse

Salle DURANTI 7 rue du Colonel Lieutenant Pelissier ou par ZOOM de 9h à 17h30
31000 Toulouse
France
Organisateur(s) du congrès:
Monique LAURET, Claire GILLIE
email:

L’éthique concerne une question fondamentale en psychanalyse. Lacan en a fait un thème majeur et l’a placé, à la suite de Spinoza, comme une réponse possible au malaise dans la culture. Lorsque les progrès moraux et éthiques d’une civilisation ne sont pas à la hauteur des progrès scientifiques, le décalage imposé ne fait qu’accentuer les difficultés et provoquer des crises, comme celle que nos sociétés traversent actuellement. La récente crise du Covid-19 soulève de nouvelles questions que nous devons aussi interroger. L’éthique consiste essentiellement en un « jugement sur notre action », disait Lacan. « Que devons-nous faire pour agir d’une façon droite, étant donnée notre condition d’homme ? »[1]. L’éthique engage la responsabilité de l’analyste et de tout soignant dans l’accompagnement d’une personne fragilisée et en souffrance en rappelant que l’expérience de l’analyse se différencie en ce qu’elle dégage au plus haut point la fonction du désir.

Cette journée de colloque va aborder les différentes questions concernant l’éthique et le transfert, leur actualité, leurs impasses et quelquefois les accidents concernant une « mésalliance » dans la recherche de la vérité du désir au cœur d’un sujet.