LA PASSION DE LA VICTIME. « Tout fait farine au moulin victimaire. Même la farine, même le moulin »
stefan Liberski (Des tonnes d'amour, G.S.;: ), nous ouvre les yeux sur quelques crétins majeurs.
Le psychanalyste serge André (Que veut une Jemme, Flac, L'imposture perverse) livre ici un de ses tout derniers textes, No sex, no future ; Paul Ardenne (L'image corps, Art, l'âge contemporain, i..) fait un tour d'horizon de la figure de la victime dans l'art ; Lieven Jonckheere éclaire le personnage d'otto Gross, « martyr psychanalytique » ; Diana Kamienny, dans Usage du corps et lien social, revient sur les origines des« kamikazes » iraniens et autres « martyropathes » Alain Lercher (Les Fantômes d'oradour,...) donne matière à penser à propos des « malgré nous » alsaciens ; Gérard Wajcman (Collection, Arrivée-Départ, ...) dénonce le traitement du conflit israëlo.palestinien.
La passion d'une nation, c'est le titre du tour de France de la victime selon Bruno Wajskop ANARCHIE (COPYRIGHT)).
speed Herman programme la programme en 2020...
Pascal Bernier présente les vidéo.print d'un tueur (de fleurs) en série, Jean Godin raconte la naissance des rayons X dans Une photographie accidentelle et Olivier Melanno élabore l'usage de la victime à des fins musicales Franca Mài (Momo qui kills, Jean.Pol et la môme caoutchouc) présente enfin une nouvelle inédite « avec sa permission ».