Cette fois-ci, vous vous êtes bien recouchés

Franz Kaltenbeck
1

1 Cette fois-ci, vous vous êtes bien recouchés J’aime bien l’émission « On n’est pas couché » et je la regarde quand je peux. Mais samedi dernier, Laurent Ruquier et son équipe m’ont déçu. Cette déception vaut d’être réfléchie car ce qui s’est passé est bien symptomatique pour le journalisme, la politique, voire la culture actuels. On accueille un philosophe, acclamé pour son œuvre. Madame Lea Salamé lui soumet un certain nombre de ses énoncés, qu’elle a répertoriés dans la presse. Il nie les avoir énoncés et persiste dans son déni à chaque fois qu’elle lui demande de s’expliquer sur une de ses déclarations, qu’elle juge inacceptables. Ce qu’il avait dit aurait été systématiquement transformé, manipulé par les journalistes qui l’ont interviewé. Ce procédé a un nom. C’est de la mauvaise foi voire de la persécution. Et pourtant cette méthode d’obstruction faite à la recherche du sens de ce qu’il avait dit a été tolérée par Laurent Ruquier qui a surtout pris soin de ne pas froisser un invité si prisé par les médias.

libre opinion: Euthanasie

Joseph Gazengel
1

Communiqué Stop DSM

Collectif Initiative pour une Clinique du Sujet STOP DSM
3

COMMUNIQUE  du Collectif Initiative pour une Clinique du Sujet STOP DSM : Jean-Claude Aguerre, Guy Dana, Marielle David, Francis Drossart, Tristan Garcia Fons,Nicolas Gougoulis, François Kammerer, Patrick Landman, Claude Léger,  Jean Baptiste Legouis, François Leguil,Geneviève Nusinovici, Bernard Odier, Michel Patris, Gérard Pommier, Louis Sciarra, Jean-François Solal, Dominique Tourrès Landman, Jean-Jacques Tyszler, Alain Vanier

Edito et premiers commentaires 

Laurent Le Vaguerèse
0

Le rendez-vous cet après-midi va semble-t-il nous confronter à différents paradoxes. L'immensité de la foule fera que ce ne sera un défilé que pour quelques-uns, les autres resteront sur place, plus ou moins loin. Devant leur télévision ceux qui ne se seront pas déplacés verront le monde politique et religieux défiler ce que ceux qui manifestent ne verront sûrement pas, sinon le soir au retour de la manifestation La foule rassemblée sera sans doute traversée par l'émotion, la foule, par son existence même suscite en nous cette émotion. Mais l'histoire nous montre à quel point le sentiment de force, de puissance masque paradoxalement notre commune impuissance face à la violence non pas aveugle mais au contraire déterminée. A la veille des guerres qui ont déchiré l'Europe, il n'a pas manqué de foules criant leur peur et leur colère.

Elsa Cayat

Autisme et HAS

Laurent Le Vaguerèse
0

Autisme : le conseil d'état dit non aux psychanalystes Nous avons reçu cet avis d’une collègue, texte publié par le site vivrefm.

Réflexions à propos du livre « Faut il renoncer à la liberté pour être heureux »Roland Gori, Editions « Les Liens qui Libèrent ».

Fabrice Leroy
0

« Faut il renoncer à la liberté pour être heureux » Roland Gori, Editions « Les Liens qui Libèrent ». L'éxécutant est un éxecuteur. C'est comme cela que j'aimerais introduire à la lecture du dernier livre de Roland Gori1, qui nous confronte, comme les précédents, à un certain nombre de questions, au carrefour du politique, de l'anthropologique, du psychique et du social. Voilà, au fond, à quoi finit par conduire le conformisme généralisé, la soumission librement consentie aux protocoles, aux procédures techniques : à s'exécuter, dans toute la polysémie de cette expression.

Trouble du comportement avec déficit de l'attention.

Katherine Sharpe traduction P.Landman
0

Au moment où la HAS se prépare à publier un rapport sur les modalités de référence à utiliser en cas de diagnostic de TDAH (trouble de l’attention avec hyper activité) Patrick Landman nous fait parvenir la traduction d’un texte résumant les études faites au sujet de la prescription de Ritaline aux enfants supposés présenter un tel tableau. Le texte reprend la plupart des conclusions généralement admises à savoir un effet spectaculaire momentané mais une absence d’amélioration à long terme.

Hommage à Jean Oury

Annie Starisky
0

Hommage à Jean Oury Émotion et tristesse face à la mort de Jean Oury, le 15 mai 2014. Fondateur de la clinique de La Borde en 1953, il fut l’un des inventeurs de la psychothérapie institutionnelle, qui signa la rupture avec la psychiatrie asilaire, où le patient était réduit à ses seuls symptômes. - Deux autres cliniques de psychothérapie institutionnelle furent aussi fondées, en Loir-et-Cher, dans ces années d’après guerre, La Chesnaie, par Claude Jeangirard en 1955 et la clinique de Freschines, par René Bidaut.-

Les biais du TDAH (Trouble Déficit de l'Attention Hyperactivité) 

Patrick landman
0

Les biais du TDAH (Trouble Déficit de l'Attention Hyperactivité)   Cher(e)s Ami(e)s, La HAS va donner des recommandations aux généralistes sur le TDAH je crains le pire. Cela m'a incité à écrire cet article que je vous mets en PJ et ci dessous pour ceux qui ne peuvent ouvrir le fichier.Il va bientôt être en ligne. Amitiés. PL   Les Biais incontournables du TDAH (Trouble Déficit de l'Attention Hyperactivité) Nous prendrons, pour déployer notre argumentation, comme référence le TDAH  décrit dans le DSM 5 auquel nous renvoyons le lecteur pour sa définition car c'est la classification qui fait autorité dans la recherche  clinique  et pharmacologique c'est à dire dans les études cliniques randomisées (ECR) dans l'épidémiologie et aussi malheureusement dans la pratique clinique de plus en plus. Pourquoi soulever cette question? Il nous paraît en fait opportun de soulever cette question des biais inhérents au TDAH pour plusieurs raisons qui se conjuguent.

Dieudonné.Quelle mouche l'a piqué ?

michel steiner
1

Dieudonné. Quelle mouche l’a piqué ? L’antisémitisme de Dieudonné n’est pas banal, il est passionné. Dès lors, tout ce qui ne tourne pas rond, tout ce qui assujettit, asservit, a pour lui une cause unique : les Juifs. Avec ce signifiant des plus ouverts à la signification, Dieudonné a, comme beaucoup de gens simples, réponse à tout ce qui fait problème. Il est vraisemblable que Dieudonné sache, ait appris (tardivement puisqu’il n’a pas toujours été ce qu’il est aujourd’hui) quelque chose que l’antisémite primaire ignore. Ce « quelque chose » est très certainement la cause de sa passion. Traumatisme ? Sans doute. C’est d’ailleurs en ces termes que son ancien partenaire de scène et ami d’enfance explique son basculement. La passion antijuive de Dieudonné est un symptôme et comme tel, une énigme. Cet homme est un intarissable bavard qui a fait de ce trait de caractère son métier. De fait, pour les analystes, la matière abonde pour réfléchir à la nature très particulière de ce poison instillé par la mouche qui l’a piqué.

Pages