le psychanalyste est-il au service du consommateur?

Laurent Le Vaguerèse
0

Le psychanalyste est-il au service du consommateur ?* Peut-on se payer une analyse ? Peut-on acheter une analyse comme on s'achète un vêtement ou une maison de campagne lorsque l'on en a les moyens ? peut-on -et avec quel profit c'est le cas de le dire - raisonner de cette façon, ou du moins penser la demande adressée à un analyste en ces termes ? Les événements de l'an passé concernant la législation sur les psychothérapies, la massification de l'offre « psy » assimilée à un service quelconque et dont le coût tend à diminuer au fur et à mesure de l'évolution des rapports entre l'offre et la demande, m'ont conduit, non sans réticences à me poser ces questions. Je voudrais remercier la sociologue Efi Markou et mon très cher ami Michel Lecarpentier d'avoir accepté d'être mes interlocuteurs durant ce parcours.

Lettre ouverte à Mme Catherine Vincent

Etiennne Rabouin
0

« Le défi de l'évaluation de psychothérapies, un casse-tête pour les professionnels » « Le Monde » du 09 Mars 2005 Lettre ouverte à Mme Catherine Vincent. Madame. Dans votre article du Monde du 09 Mars 2005 intitulé « Psychothérapies, le défi de l'évaluation », le casse-tête théorique et pratique que représenterait l'estimation de l'efficacité des traitements semble vous poser un douloureux problème. Il le serait aussi, selon vous pour les professionnels ! Mais qui pose ce défi et quels professionnels veulent le relever ainsi ? Après votre regard sur ce qui serait une « polémique » il est ensuite question des réactions de la FSU, La Fédération Française de Psychothérapie, et la FFTCC demandant une « réhabilitation de ce rapport » qui valorise les thérapies comportementales de façon éhontée, sans la moindre rigueur scientifique. Il est logique que ces derniers pleurent la disparition d'une telle propagande sous label officiel.

Intervention de Jean-Pierre Sueur, Sénateur du Loiret au colloque de l'association "Psychanalyse et politique"

0

Histoire d'un amendement Tout commence le 8 octobre 2003 à l'Assemblée Nationale, dans la lueur jaunâtre des débats nocturnes. Un amendement est présenté par M. Accoyer, député. Cet amendement a pour objet de mettre fin au « flou » législatif qui existe par rapport à l'exercice des activités des psychothérapeutes, mais aussi des psychanalystes. Il dispose que la « mise en œuvre » des « différentes catégories de psychothérapies » […] « ne peut relever que de médecins ou de psychologues ayant les qualifications professionnelles requises ». Cet amendement suscite un très court débat. Personne ne réagit ni ne s'oppose sur le moment : cela semble, apparemment, aller dans le bon sens.

Élisabeth Roudinesco s'entretient avec Philippe Grauer

Philippe GRAUER
0

Philippe Grauer : — Tu es très active ces derniers temps, à conférence un peu partout en France en l'honneur de Freud voyageur, et voici qu'en plus du travail de présentation de cette jolie édition de Notre cœur tend vers le sud (Fayard, 2005), traduite par Jean-Claude Capèle et que tu as talentueusement préfacé, on apprend que tu es reçue par François Hollande. Tu as donc rencontré hier après-midi le Premier secrétaire du Parti socialiste. Il s'agit d'un événement. Peux-tu nous dire comment s'est déroulée cette rencontre ?

de la dite incompétence des travailleurs sociaux

Jean-Pierre Leblanc
0

De la dite incompétence des travailleurs sociaux Un soupçon… Depuis quelques temps, des affaires graves d'abus sexuels commis sur des enfants, conduisent certains à s'interroger sur l'efficacité des mesures médico-sociales et éducatives articulées à la protection de l'enfance. On peut en venir ainsi à douter de la compétence, voire de l'utilité des travailleurs sociaux qui conduisent ces mesures, comme cela transpire parfois dans certains articles de presse. C'est ce qui s'est passé à Angers, lors du démantèlement du « réseau de pédophilie », quand on a découvert que des enfants ont continué d'y être abusés sexuellement, alors qu'ils bénéficiaient de ces mesures éducatives de protection.

Meurtrier à trois ans et demi

Jean-Pierre Lebrun
0

Meurtrier à trois ans et demi ! “Tragédie incompréhensible” affirme-t-on tant dans le public que parmi les autorités concernées. Mercredi après-midi, une jeune mère, pensionnaire d'une maison d'accueil pour femmes en difficulté confie la garde de sa fille de quatre semaines pour quelques minutes à une autre locataire du centre. Profitant sans doute d'un moment d'absence de tout adulte auprès du nourrisson, un petit garçon de trois ans et demi s'en est pris au bébé, l'a fait tomber de son landau et l'a frappé et violenté jusqu'à ce que mort s'en suive. Les enquêteurs ont reconstitué la scène et il a même été procédé à l'enregistrement audio-visuel de l'entretien. Le doute ne semble pas subsister : l'enfant a refait avec une très grande violence les gestes meurtriers avec une poupée.

De quoi suis-je fait. À propos de la parution Des noms-du-père de Jacques Lacan Paris, Seuil, 2005.

Jean Allouch
0

Jean Allouch / SI.IR. / p. . De quoi suis-je fait ? À propos de la parution Des noms-du-père de Jacques Lacan10 De quoi suis-je fait ? Les réponses n'ont pas manqué, depuis la nuit des temps, à commencer par celle-ci : d'une glaise, divinement façonnée. D'atomes, disait-on ailleurs. Ou, pour aller encore dans d'autres contrées, d'illusions. Mais une réponse aujourd'hui domine les esprits, tout au moins en Occident : je suis fait de deux substances, l'une, l'étendue, l'autre pensante ; autrement dit de corps et d'âme. Oui, il se pourrait que l'âme n'ait plus tant bonne presse. Ce n'est pas grave, appelons-la « psychisme », le tour sera joué, rejoué, et le dualisme sauvé. Qu'est-ce donc, quelle est cette force qui paraît rendre le dualisme si insubmersible (cf. l'actuel succès de tout ce qui est « psy », au point qu'il faille, dit-on, le réglementer) ?

Le comité de Vigilance des CMPP de l’Ouest depuis un an.

Étienne Rabouin
0

Le comité de Vigilance des CMPP de l'Ouest depuis un an. Nous avons multiplié les rencontres et les réflexions auprès des collègues et des institutions sur le plan Régional et National et constitués avec d'autres une coordination Ouest. Nous avons rencontré des élus et responsables politiques de tous bords. Ces derniers se sont le plus souvent montrés accueillants, attentifs et surpris de nos observations toujours argumentées d'exemples quotidiens, simples et clairs. Chacun s'est montré même concerné. En sortant, nous nous sentions presque entendus. Aucun diable n'est sorti d'aucune boîte. Nous avons presque toujours reçu ensuite un petit courrier reprenant l'argumentaire pour le transmettre aux Ministres compétents. Il s'agissait souvent de la même formulation. Le discours de M Douste-Blazy du 5 Février qui apparaît comme un étrange revirement, est totalement démenti par la réalité actuelle des décrets. Il intervient à un moment ou une large prise de conscience s'opère et qu'une résistance s'organise.

Intervention du Ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy au 7e Forum des Psys

Laurent Le Vaguerèse
0

Samedi 5 février s'est tenu à la Maison de la Mutualitéle 7e Forum des Psy . Au cours de ce forum de nombreux intervenants de qualité ont débattu sur le thème du "Secret" : Catherine Clément, Maitre Thierry Levy, Edwy Plenel, le juge Fayol-Noireterre ,Bernard Henri Levy, et le Ministre de la Santé qui a clos la réunion sous les applaudissements du public. Vous pouvez écouter cette intervention en téléchargeant ce fichier MP3. Le temps de téléchargement dépend de votre type de connexion (téléphonique normale, ADSL ou cable) S'agissant du cable comptez 2Mn c'est le plus rapide; Si nous en obtenons l'autorisation nous diffuserons ultérieurement d'autres extraits de cette rencontre. Il s'agit d‘un fichier MP3 . Son format correspond à celui des fichiers de musique sur internet. Il est lisible sur tous les ordinateurs. Pour plus de détails demandez à tout individu garçon ou fille agé de 8 à 25 ans. Il vous expliquera.

Adieu à Jacques Derrida

Betty Fucks
0

Résumé: Cet article est un hommage à Jacques Derrida, décédé en octobre 2004 à Paris. Partant d'une émouvante allocution intitulée Adieu prononcée par le philosophe à l'occasion de la cérémonie funèbre de son ami et maître à penser Emmanuel Lévinas, en 1995, au cimetière de Pantin, il s'agit de poursuivre certaines affinités entre ces deux grands représentants de la philosophie contemporaine, ainsi que de réfléchir sur la richesse et l'importance des contributions de Derrida pour le champ psychanalytique .

Pages